Publications des agents du Cirad

Cirad

Discrimination des procédés de transformation post-récolte du cacao et du café par analyse globale de l'écologie microbienne

Hamdouche Y.. 2015. Montpellier : Montpellier SupAgro, 292 p.. Thèse de doctorat -- Biotechnologie, Microbiologie, Thèse de doctorat -- Biotechnologie, Microbiologie.

Le cacao et le café sont les produits agricoles les plus échangés dans le monde. Ils subissent de nombreuses transformations post-récolte au niveau des pays producteurs (tropicaux) avant d'être exportés. Les procédés de traitements post-récolte diffèrent d'un pays à l'autre voire d'un agriculteur à l'autre. La transformation technologique du cacao en fèves marchandes et des grains de café en café vert nécessite un processus primaire de manutention. Ces pratiques participent et influencent, en général, la qualité marchande et organoleptique des produits destinés à la transformation. Notre hypothèse de travail est que les différents procédés de transformation post-récolte appliqués sur le café et le cacao ont une influence sur la structure des communautés microbiennes. L'objectif principal était de pouvoir mesurer cet effet en réalisant l'analyse globale des communautés microbienne en utilisant un outil de biologie moléculaire, la PCR-DGGE (Amplification par PCR couplée à l'électrophorèse sur gel en gradient dénaturant). Cette technique a été associée au séquençage afin d'identifier les espèces microbiennes majoritaires. Cette étude a montré que les communautés microbiennes associées aux grains de café et aux fèves de cacao varient au cours des différentes étapes pour chaque type de traitement post-récolte appliqué. Notre approche a permis de discriminer les voies de traitements, et l'origine géographique du café Camerounais et Indonésien. Notamment, nous avons montré que l'origine géographique et l'espèce de café utilisée ont un impact sur l'écologie microbienne du café moins important par rapport à celui du procédé. L'application au cacao nous a permis de relier l'analyse globale de l'écologie microbienne (DGGE) à l'analyse des composés volatils (SPME-GC-MS) afin de discriminer les différents traitements post-récolte. Des micro-fermentations ont été réalisées avec des souches microbiennes isolées du cacao (L. fermentum, A. pasteurianus, P. kudriavzevii et P.mashurica) dans le but d'identifier l'origine des composés volatils détectés sur le cacao fermenté. Notre étude a contribué à montrer que la fermentation combinée à une courte durée de stockage avant fermentation est le procédé qui permet d'obtenir des fèves contenant plus de composés aromatiques désirables sur le cacao. Une analyse statistique a permis de combiner les résultats des deux types d'analyses (écologie microbienne et composés aromatiques) et de créer des relations entre les espèces détectées et les composés volatils présents. Les profils aromatiques identifiés ont permis d'envisager l'utilisation des souches testées comme starters de culture pour la fermentation du cacao. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : espèce; pichia; acétobacter; microbiologie; biologie moléculaire; méthode statistique; lactobacillus fermentum; culture starter; fermentation; composé volatil; propriété organoleptique; composé aromatique; provenance; identification; pcr; Électrophorèse sur gel; flore microbienne; Écologie microbienne; technologie alimentaire; technologie après récolte; fève de café; fève de cacao; indonésie; cameroun; pichia mashurica; pichia kudriavzevii; acetobacter pasteurianus; séquencage

Thématique : Composition des produits alimentaires; Traitement et conservation des produits alimentaires; Manutention transport stockage et conservation des produits d'origine végétale; Méthodes de relevé; Autres thèmes

Documents associés

Thèse