Publications des agents du Cirad

Cirad

Etude de la fonction de deux facteurs de transcription SHORT-ROOT 1 et SHORTROOT 2 dans la mise en place du cortex chez le riz

Henry S.. 2015. Montpellier : Université de Montpellier, 273 p.. Thèse de doctorat -- Biologie intégrative des plantes.

Un développement racinaire optimal est essentiel aux plantes pour favoriser leur croissance et leur permettre d'accéder à de meilleurs rendements. La plupart de nos connaissances concernant le contrôle moléculaire du développement racinaire a été acquise grâce à l'étude de la plante modèle dicotylédone Arabidopsis thaliana. Les racines de riz, plante modèle des monocotylédones, présentent une anatomie semblable à celle d'A.thaliana. Ces deux systèmes racinaires sont caractérisés par une organisation concentrique des tissus autour de la stèle. Entre l'endoderme et l'épiderme, le riz présente deux couches plus externes, le sclérenchyme et l'exoderme, ainsi que plusieurs couches de cortex. Chacun de ces tissus possèdent des spécificités anatomiques et moléculaires qui leur confèrent des rôles diverses dans le développement et la croissance de la racine. Le nombre de couche variable de cortex dépend du type de racines, du stade de développement de la plante et des conditions environnementales. Le tissu cortical a un rôle structurel, fonctionnel et adaptatif essentiel pour les racines de riz. La différenciation du cortex et de l'endoderme a été longuement étudiée chez A.thaliana durant la dernière décennie. Le gène SHORT-ROOT (SHR) a été identifié comme un gène clé dans leur formation. Un modèle moléculaire a été développé, où SHR est transcrit dans la stèle et dont la protéine migre jusque l'endoderme où elle active la transcription du gène SCARECROW (SCR). Ensemble SHR et SCR induisent la division périclinale asymétrique d'une cellule initiale à l'origine de la formation des deux tissus que sont l'endoderme et le cortex. Chez le riz, il existe des orthologues de SHR et SCR, qui sont apparus suite à des duplications, appelés OsSHR1 et OsSHR2 ainsi qu'OsSCR1 et OsSCR2. Au sein de cette thèse nous avons tenté d'identifier le rôle des gènes OsSHR1&2 dans la mise en place des différentes couches de cortex chez le riz. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : différenciation cellulaire; transcription génique; cortex; tissu végétal; physiologie végétale; développement biologique; expression des gènes; facteur de croissance; identification; gène; modèle de simulation; système racinaire; modèle végétal; arabidopsis thaliana; oryza sativa; france

Thématique : Génétique et amélioration des plantes; Physiologie et biochimie végétales; Méthodes mathématiques et statistiques

Documents associés

Thèse