Publications des agents du Cirad

Cirad

Segmentations urbaines et disparités de santé dans une ville moyenne africaine : du paludisme aux états nutritionnels à Bobo-Dioulasso (Burkina Faso)

Kassie D.. 2015. Nanterre : Université Paris Ouest Nanterre La Défense, 459 p.. Thèse de doctorat -- Géographie de la santé.

L'urbanisation est un phénomène qui modifie l'environnement et les conditions de vie sur tous les continents. Depuis 2007, plus de la moitié de la population mondiale habite en ville, une proportion qui tendra encore à augmenter : d'ici 2050, 70 % de la population mondiale sera urbaine. L'ampleur du phénomène est particulièrement importante en Asie et en Afrique. Sur ce dernier continent, l'urbanisation a démarré tardivement mais elle s'accélère et pour ce qui concerne spécifiquement l'Afrique de l'ouest, d'ici 2025, c'est plus de la moitié de la population qui sera urbaine. Or, beaucoup de villes des pays en développement connaissent une croissance non planifiée, qui a pour conséquence d'exposer les populations à de nombreux dangers environnementaux aux conséquences sanitaires complexes et donc assez mal connues. C'est particulièrement le cas des villes de taille petite ou moyenne qui pourtant sont appelées à jouer un rôle important dans le développement. Non seulement elles sont mal connues mais surtout, elles reçoivent beaucoup moins d'aide que les capitales. Ce qui laisse certains suggérer qu'elles cumuleraient les désavantages de la ville (pollution, destruction des liens sociaux, difficultés de logement, etc.) et ceux de la campagne (approvisionnement en eau et en électricité difficile, manque d'écoles, de structures de soins, accès aux soins difficile, etc.). En développant un programme de recherche sur la ville de Bobo-Dioulasso, seconde ville du Burkina Faso, où les relations entre l'urbanisation et la santé ont été très peu analysées, notamment par les géographes de la santé, nous avions l'ambition d'analyser la production des inégalités de santé au regard du processus de l'urbanisation par le biais d'une approche méthodologique originale. Nous avons utilisé une conception non strictement médicale de la santé, en considérant l'espace urbain dans son ensemble comme producteur de risques de santé. Plusieurs indicateurs de santé ont été utilisés, du paludisme aux états nutritionnels, à la fois sur des adultes de 35 à 59 ans et sur les enfants de 6 à 59 mois, issus de quartiers choisis pour illustrer la diversité urbaine et maximiser ainsi l'amplitude des différences de santé entre les quartiers mais aussi au sein même des quartiers. Notre travail se pose en préalable d'analyses plus élaborées des relations entre les processus d'urbanisation et les inégalités de santé en vue d'en comprendre les constructions socio-territoriales. Il a permis des avancées méthodologiques importantes en matière d'échantillonnage de l'espace urbain et il pose les bases d'une typologie de la ville montrant que sa segmentation est au coeur de la production des inégalités de santé. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : facteur de risque; analyse du risque; enquête; zone urbaine; malnutrition; environnement; État nutritionnel; population urbaine; Épidémiologie; maladie de l'homme; ménage; santé publique; urbanisation; afrique occidentale; burkina faso; inégalité; paludisme

Thématique : Autres thèmes; Nutrition humaine : considérations générales; Maladies des animaux; Géographie

Documents associés

Thèse

Agents Cirad, auteurs de cette publication :