Publications des agents du Cirad

Cirad

Diversité des stratégies d'adaptation des agropasteurs ovins face aux situations d'incertitude en territoires steppiques : cas de la région d'El Guedid

Kanoun M., Huguenin J., Yakhlef H., Kanoun Meguellati A., Julien L., Benidir M., Taugourdeau S., Bellahrache A.. 2017. Revue des BioRessources, 7 (2) : p. 28-42.

En Algérie, l'élevage ovin participe pour moitié au PIB de l'agriculture. Il est surtout concentré dans les territoires steppiques qui ont connu de nombreux changements. Cela a engendré une situation d'incertitude élevée en matière de conduite d'élevage en raison de l'actuelle disponibilité des ressources agropastorales de base. Les agropasteurs, quels que soient leurs capacités et ressources (capitaux/atouts) de production, ne peuvent échapper aux diverses perturbations. Cependant, le cheptel ovin national affiche une nette augmentation. Il est passé de 10 millions de têtes en 1975-1977 à plus de 27 millions en 2014. Le questionnement de cette étude est d'identifier les stratégies et les leviers sur lesquels agissent les éleveurs pour gérer leur système afin de faire face aux incertitudes. Notre hypothèse porte sur la pertinence des logiques des éleveurs à conjuguer au mieux leurs atouts(capitaux : naturel, physique, financier, social, humain et de savoirs) avec des opportunités qui s'offrent à eux pour se maintenir. Pour saisir ces stratégies et logiques nous avons eu recours à des méthodes agro-socio-anthropologiques participatives selon une approche systémique. Nos analyses multivariées, concernant 86 agropasteurs, ont permis de distinguer 4 groupes d'éleveurs. Les résultats montrent que tous les éleveurs étudiés de la région d'El-Guedid-Djelfa-Algérie développent des logiques d'adaptation permanente. Ils combinent de façon variés leurs capitaux (ressources - atouts) dans leurs décisions qui conditionnent la façon dont ils vont appréhender et anticiper les situations d'incertitudes. Selon leur dotation en capitaux les éleveurs mettent en oeuvre des stratégies diversifiées. Elles peuvent porter sur : la diversification des produits, des revenus, l'accès aux ressources, le potentiel des brebis et les flux migratoires. Ces derniers restent essentiels pour valoriser les ressources externes et internes à leurs territoires, afin d'assurer la couverture des besoins fourragers. (Résumé d'auteur)

Mots-clés : strategies [en]; Étude de cas; ovin; adaptation; éleveurs; steppe; pastoralisme; système agropastoral; algérie

Thématique : Elevage - Considérations générales

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :