Publications des agents du Cirad

Cirad

Etude de la variole ovine en Tunisie et caractérisation des protéines virales impliquées dans la réponse immunitaire anti-capripoxvirus

Ben Chehida F.. 2017. Montpellier : Université de Montpellier, 356 p.. Thèse de doctorat -- Virologie, immunologie, Thèse de doctorat -- Virologie, immunologie.

Le virus de la variole ovine est omnipresent dans les elevages de petits ruminants dans les pays d'Afrique du Nord et particulièrement en Tunisie malgré les campagnes de vaccination annuelles mises en place par les autorites veterinaires du pays. L'optimisation de la souche vaccinale utilisée passe par le développement de vaccins dits de nouvelle génération tels que les vaccins sous unitaires utilisant des proteines reconnues pour induire une reponse humorale protectrice chez l'animal immunise. Ceci pourrait être une alternative aux stratégies de lutte actuelles permettant de limiter la dissémination du virus en Tunisie. Peu de données existent sur les antigènes protecteurs spécifiques des virus du genre Capripoxvirus. Ce travail de thèse a ciblé, par homologie aux protéines du virus de la vaccine, quatre protéines du genre Capripoxvirus appartenant au virus de la dermatose nodulaire contagieuse potentiellement immuno-dominantes nommées LSDV60, LSDV117, LSDV122 et LSDV141 respectivement homologues des protéines L1, A27, A33 et B5. En premier lieu, une analyse structurale in silico a permis d'identifier les domaines essentiels de chaque proteine et de verifier le taux de conservation de ces protéines parmi différents virus appartenant à la famille des poxvirus. Une analyse structurale approfondie mettant en évidence la structure primaire, secondaire et tertiaire de la protéine A27 a été réalisée. Suite à cette étude structurale, les protéines ont été produites dans deux systèmes d'expression differents ; le système eucaryote et le système baculovirus-cellules d'insectes afin de caractériser leur antigénicité vis-à-vis de serums provenant d'animaux immunises ou eprouves. La reconnaissance des proteines d'interet en vecteur d'expression eucaryote n'a pas ete concluante. En revanche, le systeme d'expression BEVS a permis la production de la proteine A27 (L1, A33 et B5 en cours) avec succès sous forme soluble qui a été correctement reconnue par des sérums provenant de caprins naïfs challengés. La mise en évidence de formes trimériques et hexamériques confirment son antigénicité. Une immunodétection des peptides correspondants à la protéine A27 synthétisés sur membranes (PepScan) combinée à une analyse in silico ont permis d'identifier des zones susceptibles de constituer des régions épitopiques reconnues situés majoritairement en partie N terminale de la protéine.

Mots-clés : immunologie; vaccin; virus; ovin; tunisie; variole ovine

Thématique : Maladies des animaux

Documents associés

Thèse