Publications des agents du Cirad

Cirad

ContaMiCuenca : Simulation interactive de l'impact des usages des sols sur la pollution de l'eau dans le Guanancaste (Costa Rica)

Bommel P., Leclerc G.. 2017. In : Livret des rencontres Jeux et Enjeux : Construire des jeux et des simulations pour penser, s¿engager et agir ensemble Rencontres des praticiens de la simulation participative et du jeux sérieux. La Rochelle : Université de la Rochelle; CNRS, p. 80-80. Rencontres Jeux et Enjeux : Construire des jeux et des simulations pour penser, s¿engager et agir ensemble Rencontres des praticiens de la simulation participative et du jeux sérieux, 2017-06-29/2017-06-30, La Rochelle (France).

Dans le cadre du projet FuturAgua (Belmont - ANR), un processus participatif avec les acteurs de l'eau est en cours. Il a pour but de réduire les conflits autour de l'usage et de la pollution de l'eau dans le Guanacaste, une région sèche au nord-ouest du Costa Rica impactée par des sécheresses récurrentes liées à El Niño et amplifiées par le Changement Climatique. Lors de nombreux ateliers avec des acteurs (municipalité, producteurs, entreprises agricoles, syndicat de l'eau, ministère de l'environnement), nous avons collectivement identifié les principaux problèmes d'eau, priorisé leur importance et défini les objectifs du processus. Les acteurs ont ensuite souhaité développer un outil de sensibilisation et d'éducation environnementale. Nous avons alors élaboré un modèle conceptuel lors d'ateliers participatifs. Puis plusieurs versions du simulateur ont été développées. Cet outil, appelé ContaMiCuenca (en espagnol, " conta mi cuenca " signifie Racontes-moi mon bassin versant, mais fait aussi penser à Contamination du bassin) est un simulateur multi-agents interactif où les principales décisions des agents informatiques sont décidées par les joueurs. Il s'agit donc d'un jeu de plateau assisté par ordinateur qui calcule les mouvements de l'eau superficielle et souterraine ainsi que sa contamination en fonction des différents usages des sols et des précipitations. Ce simulateur a été testé avec des adultes et des enfants et bien sûr avec les participants du projet. Lors de ces séances, ils ont souhaité améliorer la précision du modèle et son réalisme. Ces séances ont aussi permis d'identifier les manques de connaissances sur la pollution des eaux souterraines et la dynamique des aquifères, connaissances qui doivent être approfondies afin d'améliorer notre apprentissage collectif. Des divergences entre les attentes, les objectifs et les agendas des participants ont ralenti le processus participatif. Souvent, ils attendaient des solutions techniques. Surmonter ces contraintes est nécessaire pour une véritable participation à la prise de décisions communautaires pour une gestion intégrée de l'eau.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :