Publications des agents du Cirad

Cirad

Les cultures vivrières associées aux arbustes natifs : un modèle adapté au climat sahélien

Chapuis-Lardy L., Badiane Ndour N.Y., Assigbetse K., Diédhiou I., Balaya R., Cournac L., Founoune Mboup H., Mc Spadden Gardener B., Ghezzehei T., Jourdan C., Bright M.B., Bogie N., Debenport S., Delay C., Diakhaté S., Sambou D.M., Dick R.. 2019. In : Seghieri Josiane (ed.), Harmand Jean-Michel (ed.). Agroforesterie et services écosystémiques en zone tropicale : Recherche de compromis entre services d'approvisionnement et autres services écosystémiques. Versailles : Ed. Quae, p. 187-198. (Update sciences et technologies).

Basé sur des cas d'étude au Sénégal, ce chapitre dresse le bilan de 15 années de recherches sur le fonctionnement des sols d'agrosystèmes associant plantes cultivées (milarachide) et arbustes natifs au Sahel. Les travaux, publiés pour la plupart, ont montré que Guiera senegalensis et Piliostigma reticulatum redistribuent l'eau dans le sol, stimulent les microorganismes du sol et génèrent des îlots de fertilité au bénéfice de la culture associée. Ainsi, les rendements des cultures sont augmentés, y compris en absence de fertilisants : jusqu'à +137 % pour le mil en présence de P. reticulatum à Nioro-du-Rip. Cela justifie l'intérêt de maintenir ces arbustes dans les champs en appliquant une gestion agroécologique.

Mots-clés : culture intercalaire; plante alimentaire; arbuste; fertilité du sol; pennisetum glaucum; arachis hypogaea; eau du sol; agroécologie; sénégal; sahel; guiera senegalensis; piliostigma reticulatum

Documents associés

Chapitre d'ouvrage

Agents Cirad, auteurs de cette publication :