Publications des agents du Cirad

Cirad

Mise en place des activités de gestion de la ressource arborée (RNA Sarclage) dans les villages de Botéké, Botambi et Salanga, accompagnement de Magalie Dolingo (Etudiante SupAgro) qui débute un stage sur le sciage artisanal et cartographie des zones de production de BE en fonction des types de ressources privilégiées et de leurs dynamiques de dégradation

Dubiez E., Gazull L.. 2019. Montpellier : AFD; CIRAD, 22 p..

Cette cinquième mission (11 jours) conduite par Emilien Dubiez et Laurent Gazull du CIRAD (UR Forêts et Sociétés) avait pour objectifs i) d'identifier et de tester les actions pilotes qui pouvaient être mises en oeuvre dans des villages présentant un milieu forestier en cours de dégradation. Cette activité fait suite aux diagnostics conduits dans les filières bois-énergie et de sciages artisanaux dans les bassins d'approvisionnement de la ville de Bangui, ii) accompagner le démarrage du stage de Magalie Dolingo, étudiante à SupAgro Montpellier, sur des enquêtes auprès des différents acteurs de la filière sciage artisanal et iii) cartographier les zones de production de BE en fonction des types de ressources privilégiées et de leurs dynamiques de dégradation. Les premiers jours de mission ont consisté à identifier les villages d'intervention et d'organiser des réunions avec les communautés afin de discuter des causes et conséquences de la dégradation des milieux forestiers. Suite à ces premières discussions qui ont permis de rappeler les objectifs du projet et d'identifier les principales causes de dégradation forestière, des échanges ont eu lieu autour des actions à conduire afin de maintenir i) des espaces forestiers au sein des finages villageois et ii) la contribution des arbres utiles (arbres hôtes à chenilles, pharmacopée traditionnelle, sciages, etc.) dans la vie quotidienne des communautés locales. Dans un second temps, l'activité de RNA Sarclage a été identifié comme pertinente pour développer des actions pilotes dans les villages cibles. En effet, étant donné que le projet se termine dans un an, que les moyens financiers disponibles pour le développement d'activité de terrain sont limités et que le personnel du projet est pris sur d'autres tâches, nous avons proposé cette activité qui est facile à mettre en oeuvre et qui demande peu de moyens. Cette activité est facilement appropriable par les communautés, ne demande pas de charge de travail supplémentaire car elle s'applique pendant les travaux de sarclage. Un premier essai a été initié dans les villages pour montrer aux communautés cette activité et une liste de personnes intéressées à développer la RNA Sarclage dans leur champ individuel a été recueillie auprès des chefs de village. Au cours de cette mission, Thomas Mangui, de l'Institut Centrafricain en Recherche Agronomique (ICRA), nous a accompagné lors de nos différentes sorties de terrain pour s'approprier la démarche. Il a été rejoint en fin de mission par Arnot Kpolita (doctorant à l'Université de Bangui). Ils seront chargés au cours des six prochaines de semaines, de sensibiliser et d'accompagner les agriculteurs dans la mise en place de la RNA Sarclage dans les champs. Une fiche de suivi leur a été remise et permettra de renseigner des informations dans l'ensemble des champs ciblés. En parallèle, nous avons accompagné Magalie Dolingo (Stagiaire SupAgro) qui fait son stage dans le cadre du projet PDRSO. Son sujet de stage est intitulé : Définition d'une stratégie multi-acteurs de formalisation de la filière de sciage artisanal en République Centrafricaine : cas de Bangui. Nous l'avons accompagné dans la conduite des premières enquêtes avec le guide d'entretien qui a été élaboré à Montpellier. Ce travail lui a permis de mieux s'approprier les techniques de bases de la conduite d'enquête et de redéfinir le guide d'entretien qui sera utilisé pour enquêter l'ensemble des acteurs de la filière sciage artisanale à Bangui. L'objectif de son stage est de questionner les différents acteurs impliqués dans la filière du sciage Artisanal (administration forestière, société civile, sociétés forestières, commerçants, producteurs, chefs de villages, acheteurs) sur les pistes d'action à définir dans le cadre de la future stratégie d'intervention. Ce travail vise à ce que chaque acteur puisse exprimer ses objectifs, les actions associées permettant d'améliorer ce secteur. Suite à ce stage, une réunion de concertation dev...

Documents associés

Rapport d'expertise

Agents Cirad, auteurs de cette publication :