Publications des agents du Cirad

Cirad

Entre "ignorance politique", ingérence et contrôle de l'Etat : quelles politiques publiques pour la filière girofle à Madagascar, aux Comores et à Zanzibar

Le girofle est à l'origine de deux produits commerciaux : le clou et l'huile essentielle. A Madagascar, il dispute à la vanille la place de premier ou de second produit agricole d'exportation. Il en est de même aux Comores où clou de girofle et huile essentielle d'ylang-ylang occupent les premières places dans les exportations du pays. La Tanzanie est dans le top 3 des exportateurs mondiaux de girofle. Les revenus issus du girofle contribuent très significativement à la sécurité alimentaire dans les zones de production des trois pays: sur la côte Nord-Est de Madagascar (clou et huile essentielle), dans les iles d'Anjouan et de Mohéli aux Comores (clous seulement) et dans les iles de Pemba et de Zanzibar en Tanzanie qui produisent principalement du clou et un peu d'huile essentielle. L'objectif de cette communication est d'analyser la structure et le fonctionnement de la filière girofle dans des contextes de politiques publiques très différenciés selon les trois pays à la fois voisins, concurrents et complémentaires puisqu'ils alimentent la demande mondiale qui passe principalement par le marché asiatique contrôlé par l'Indonésie qui absorbe la majeure partie des exportations malgaches et comoriennes.

Mots-clés : exportation; politique de développement; Économie agricole; sécurité alimentaire; marché; clou de girofle; huile essentielle; syzygium aromaticum; république-unie de tanzanie; comores; madagascar; politique publique

Thématique : Economie et politique du développement; Culture des plantes; Physiologie et biochimie végétales; Commerce international

Documents associés

Article de revue

Agents Cirad, auteurs de cette publication :