Publications des agents du Cirad

Cirad

L'aide à la réflexion des paysans, pour une meilleure adoption des innovations piscicoles

Mandresilahatra J., Maureaud C., Van Moere C., Randriampeno T., Mortillaro J.M.. 2020. In : Atelier Interface Recherche-Développement : projet PAPAM composante 2, GSDM. Résumés des présentations. Antsirabe : GSDM, p. 18. Atelier interface recherche développement, 2020-12-16/2020-12-17, Antsirabe (Madagascar).

L'APDRA Pisciculture Paysanne accompagne l'innovation en rizipisciculture paysanne. Ce système agro-écologique d'élevage de carpes en rizières permet de produire des protéines animales avec peu d'intrants tout en augmentant le rendement du riz, et ainsi de mieux valoriser les surfaces irriguées. Mais les rizipisciculteurs font face à différentes contraintes dans l'adoption de ce système (e.g. vol de poissons, manque d'eau, difficulté d'approvisionnement en alevins). Face à ces freins, l'APDRA a choisi de renforcer sa posture d'aide à la réflexion des paysans, avec la mise en oeuvre de l'approche de recherche co-active de solutions. Cette approche a été développée par le GERDAL (Groupe d'Expérimentation et de Recherche : Développement et Actions Localisées) sur les travaux de Darré (2006)1 . Elle se base sur l'expression des préoccupations paysannes pour les transformer en problèmes traitables, puis sur l'accompagnement des paysans dans la recherche de solutions disponibles, accessibles et durables. Il s'agit donc de fournir un appui méthodologique pour la réflexion, la production de connaissances et la levée de blocages au sein de groupes de pairs. Cette approche a été mise en oeuvre progressivement par l'APDRA à Madagascar depuis mars 2018, notamment au sein du Projet d'Aquaculture Durable à Madagascar ¿ Composante A. Les ACP (Animateurs Conseillers Piscicoles) du projet sont en mesure d'organiser et animer des réunions au sein de zones où les paysans font face à des contraintes afin de mettre au point ensemble des solutions durables. Ainsi, un groupe de pisciculteurs d'Amoron'i Mania qui avait identifié 10 préoccupations limitant le développement de la rizipisciculture dans leur zone, telles que le vol de poissons ou les inondations, a été accompagné depuis 16 mois par l'APDRA. Une association de pisciculteurs a été mise en place, différentes actions ont été mises en oeuvre et aujourd'hui tous les problèmes ont été résolus. Cet appui à la réflexion et à la prise de décision des paysans est également pratiqué dans le cadre du Conseil aux Exploitations Familiales (CEF) mis en place de manière pilote en Itasy depuis 2019. Les outils du CEF utilisés avec les pisciculteurs renforcent leurs capacités de suivi, d'évaluation et de prise de décision. Le CEF vient compléter la recherche co-active de solutions en traitant des problèmes situés à une échelle individuelle, au sein de l'exploitation familiale. Les outils ont mené les pisciculteurs à revoir certaines de leurs pratiques et la gestion de leur atelier piscicole. Ils ont ainsi pu identifier des pistes d'amélioration de la commercialisation des alevins via un outil de planification de l'alevinage. Ils ont également mieux réparti l'offre en fonction de la demande locale et peuvent adapter le prix de vente en fonction de leurs objectifs car ils calculent à présent leurs coûts de production.

Documents associés

Communication de congrès

Agents Cirad, auteurs de cette publication :