Publications des agents du Cirad

Cirad

Compte rendu de la formation génétique du 1er mars au 25 juillet 1999

Garcia D.. 1999. Montpellier : CIRAD-CP, 39 p.. numero_rapport: CP_SIC 1136.

Les cinq mois de formation sur Montpellier ont d'abord permis de connaître les acteurs et les activités de recherches de la convention CIRAD-Michelin-Brésil sur l'amélioration de l'hévéa en Amérique du Sud : les aspects amélioration génétique de l'hévéa (sélection familiale et individuelle, évaluation des caractères agronomiques, isozymes, QTL), phytopathologie (diversité du pouvoir pathogène de Microcyclus ulei) et agronomique (diagnostic latex (DL), systèmes d'exploitation) ont été abordés au travers des comptes, de deux stages de formation (techniques isozyme et DL), d'une mission sur le terrain pour découvrir le dispositif. Par ailleurs, les expériences et les lois de bases de la génétique ont été revues (lois de Mendel, expériences de Johansen, loi d'équilibre de Hardy-Weinberg). Des rappels sur l'analyse de variance, le calcul matriciel ont été faits pour estimer des paramètres génétiques sur un modèle simple associant famille et individu : détermination des variances familiales et individuelles, des variances additives et de dominance, de l'héritabilité d'un caractère au sens large et au sens strict, des coefficients de régression (dans le cas d'une régression génophénotypique) et de la valeur génétique des familles et des individus. Après une formation sur SAS, un jeu de données concernant un CES (24 familles, 4 à 6 répétitions/génotype, modèle hiérarchique déséquilibré lié à un nombre variable d'individus par famille) a été étudié. Quelques procédures (proc glm, proc varcomp, proc reg) vues pendant la formation ont été mises en pratique. Différents tableurs (Foxpro, Quatro pro) et un logiciel de biométrie (OPEP) ont aussi été utilisés. L'objectif était d'une part de s'exercer à la manipulation de fichiers avec des outils de calcul et d'analyse, d'autre part de faire un choix des familles et des individus sur leur valeur génétique. Plusieurs facteurs limitants ont été rencontrés liés à notre jeu de données, à une limite dans la connaissance des logiciels et des manipulations des paramètres génétiques. C'est pourquoi il semble indispensable pour progresser dans cette discipline, de pouvoir soumettre annuellement les résultats d'analyses obtenus sur PEM à l'avis des biométriciens, de pouvoir faire évoluer les connaissances et la maîtrise dans l'analyse des données par une utilisation d'OPEP et de SELECT.

Mots-clés : hevea brasiliensis; amélioration des plantes; résistance aux maladies; microcyclus ulei; formation professionnelle; génétique quantitative; biométrie; analyse de données; france; brésil

Documents associés

Document technique

Agents Cirad, auteurs de cette publication :